Distant Worlds, résumé d'un concert exceptionnel à Lyon

Par Sephiroth le 21.11.2017 : 17h00

J'en parlais en septembre dans un article sur le site, ce week-end avait lieu le concert Distant Worlds, music from Final Fantasy à l'Amphithéâtre (Cité internationale) de Lyon. Pour rappel, environ 70 musiciens et choristes de l'Orchestre Symphonique Confluences étaient prévus pour cet événement de grande ampleur dans une salle pouvant accueillir 3000 personnes. Invité à l'initiative de Gones' Entertainment Kulture (G'EK), j'étais sur place accompagné d'Asphodel, rédactrice émérite de la section Brave Exvius du site. Je vous propose ce petit compte-rendu très personnel de cette excellente soirée.

Logo Distant Worlds

Arrivé tôt sur place à l'ouverture des portes, nous nous retrouvons à l'emplacement des gens qui possèdent des invitations similaires. C'est l'occasion pour nous de rencontrer ou de croiser quelques membres d'autres sites. Ils se connaissent tous, en provenance de FFdream, de Finaland, de Gamekult ou autres. Notre nom de domaine étranger à la France et notre situation géographique éloignée de Paris, où se passent la plus grande majorité des événements liés à Final Fantasy et aux jeux vidéos en général, joue bien entendu en notre défaveur. Nous sommes un peu déconnectés de cette communauté qui se retrouve événement après événement... Mais pour l'heure, nous y sommes ! Après une attente teintée d'impatience, les musiciens entrent en scène avec une ponctualité à faire rougir deux suisses dans l'assemblée. Les photos étant interdites durant le concert, je profite de leur installation pour prendre quelques photos avec mon maigre matériel (entendez par là le seul outil indispensable à un joueur de Brave Exvius : mon smartphone).

Photo prise juste avant le début du concert

Enfin, le directeur Arnie Roth et le maître incontesté de la musique de la saga, Nobuo Uematsu, entrent en scène. Les concerts Distant Worlds s'inscrivent dans la tradition de la saga Final Fantasy et s'ouvrent, comme il se doit, par le prélude cher à la série. Durant les intermèdes séparant les morceaux, Arnie Roth s'adresse régulièrement au public et explique notamment que le concert s'inscrit dans le cadre des 30 ans de la saga Final Fantasy, et souligne que l'anniversaire est double puisque les concerts Distant Worlds fêtent leur 10ème bougie. Au fil des années, c'est plus de 100 musiques extraites des jeux Final Fantasy qui ont été orchestrées et jouées, tirées d'une série où les créations musicales sont d'une telle ampleur que les musiciens ont l'embarras du choix.

Lors de ce concert, des interprétations des morceaux suivants ont été jouées :


Il m'est très difficile de désigner les meilleurs morceaux de cette liste tant les interprétations étaient de qualité. Toutes méritaient amplement d'être présentées sur cette belle scène de l'Amphithéâtre de la Cité Internationale de Lyon. À titre personnel, je vous confie toutefois les quelques impressions particulièrement fortes qui m'ont marquées. Tout d'abord, je dois avouer avoir eu de nombreux frissons lors de l'interprétation du prélude de la série, non seulement car c'était le premier titre joué, mais également car sa finesse et sa beauté en font une ouverture absolument magistrale. Plus tard dans le concert, un murmure fortement perceptible a parcouru le public lorsque des images du remake HD de Final Fantasy VII sont apparues à l'écran pour illustrer Opening - Bombing mission du légendaire Final Fantasy VII. Je n'ai pas encore réussi à déterminer si les images présentées étaient des exclusivités données par Square-Enix pour l'occasion ou si elles ont déjà été publiées au travers d'un trailer. Elles contenaient quoi qu'il en soit des scènes de gameplay qui démontrent que le développement du jeu est nettement plus avancé que ce que la firme japonaise a laissé filtré jusqu'ici. Et la réaction du public me laisse penser que de nombreux fans ne s'y attendaient pas non plus.

Plusieurs autres morceaux resteront également gravés dans ma mémoire, notamment le très beau Somnus du 15ème titre de la saga, interprété par le directeur Arnie Roth lui-même au violon. Enfin, One Winged Angel est une tradition et clôture généralement les concerts Distant Worlds. À titre personnel et narcissique, entendre 3000 personnes hurler mon pseudonyme est bien entendu une sensation agréablement forte et un excellent moyen pour imprimer cette soirée dans ma conscience de fan de la série.

Je profite de cet article pour remercier tout particulièrement l'association G'EK d'avoir pensé aux petits suisses pour une invitation. Voici encore quelques informations et liens pour retrouver l'association, Distant Worlds, et éventuellement vous procurer l'un des quatre albums déjà disponibles.

Plus d'informations
Gones' Entertainment Kulture
Distant Worlds

Retour Dernières actualités
Retour Dernières actualités de la section "Saga Final Fantasy"