Logo de Final Fantasy XIII-2

Dates de sortie :

Lors de l'E3 2006 de Los Angeles, Square-Enix mettait en ébullition toute la communauté en annonçant une quadrilogie sous le nom de Fabula Nova Cristallis. À l'époque, cette annonce comprenait le titre principal, Final Fantasy XIII, ainsi que trois autres titres, dans des univers différents, sous les appellations Final Fantasy Versus XIII, Final Fantasy Agito XIII et Final Fantasy Heresiae XIII.

Prenons tout d'abord les choses par le commencement. Ces titres sont regroupés autours d'un mythe, celui du cristal. Bien que dans des univers totalement différents, chaque titre est prévu dans le cadre de cette légende. Elle peut se manifester de différentes façon, mais tiendra toujours une place prépondérante dans le scénario.

Depuis, les choses ont quelques peu changées. Tout d'abord, Final Fantasy Agito XIII a été renommé Final Fantasy Type-0. De plus, le titre Final Fantasy Heresiae XIII a disparu de la quadrilogie, plus par manque d'information de la part de Square que par un communiqué officiel permettant de l'écarter.

C'est finalement au début de l'année 2011, en janvier, que Square-Enix annonce officiellement la sortie de Final Fantasy XIII-2 à la très grande surprise des fans. Après une expérience Final Fantasy X-2 plutôt chaotique et controversée, pour ne pas dire douloureuse, la firme japonaise décide de réitérer la sortie d'une suite. Le public accueille donc cette annonce avec toute la méfiance qui lui est due, à juste titre. Cette annonce amène à nouveau Fabula Nova Cristallis à une quadrilogie après le retrait d'Heresiae.

Première image publiée par Square-Enix sur FF13-2

Comme le montre la première image publiée par Square, Lightning fait bel et bien partie du scénario, dans un style légèrement plus sombre quand dans le précédent épisode. Lors de l'E3 de juin 2011, Square-Enix apporte sur place une démo jouable du jeu, montrant que le projet est en cours depuis de nombreux mois, sans que l'information n'ait filtré.

Fondamentalement, le système de jeu reste pareil avec quelques améliorations permettant de le rendre un peu moins monotone en combat. Les changements de stratégies sont nettement plus fluides et mieux travaillés, permettant un dynamisme beaucoup plus grand. De plus, un concept nouveau fait son apparition avec les "Combats de cinématique". Plus spécifiquement, des combinaisons de touches vous sont demandées à l'écran pendant certaines scènes cinématiques du jeu, permettant ainsi d'influer sur le déroulement de la vidéo (son dénouement étant toutefois identique).

Du côté de l'évolution des combattants, on notera avec une grande satisfaction que le système est extrêmement simple à prendre en main, tout en laissant la porte ouverte à une optimisation très fine des caractéristiques des personnages. On découvre également avec grand intérêt l'apparition des monstres alliés, permettant de compléter votre équipe puisque le jeu ne compte que deux héros. Chaque monstre possède ses capacités et caractéristiques ainsi qu'un cristarium qui lui est entièrement dédié. Les possibilités offertes par le système sont extrêmement vastes et permettront aux plus fans de faire des optimisations particulièrement intéressantes.

Concernant la musique du jeu, les thèmes d'ambiance sont relativement similaires à ce que l'on a pu découvrir dans Final Fantasy 13, une électro douce et mélodique, portée par des voix de vocalistes envoûtantes. Toutefois, certaines pistes spécifiques sont de vraies claques musicales, notamment la musique des combats de boss sous la forme d'un métal bien appuyé. Globalement, les thèmes sont bien choisis, à l'exception de deux ou trois scènes cinématiques où les personnages parlent sur fond musical trop agressif, rendant la discussion dérangeante voir difficile à suivre. Ces moments sont toutefois rares et la bande originale du jeu est globalement de très bonne qualité.

Dans les autres points forts du jeu, notons également un très grand nombre de quêtes annexes, bien que peu variées, des mini-jeux sympathiques, une bonne qualité du graphisme, une liberté très intéressante et répondant de manière particulièrement frappante aux critiques de linéarité de l'opus précédent, et un scénario de très grande qualité.

Un point reste toutefois inachevé, le jeu ne proposant pratiquement pas de combat réellement difficile et nécessitant une bonne optimisation des personnages. Toutes les cibles peuvent être abattues relativement facilement avec une équipe formées des deux héros et de trois familiers ayant tous des cristariums terminés, sans optimisation particulières. Les joueurs les plus assidus pouvaient espérer, de par l'apparition du "mode facile" dans le jeu, voir un niveau de difficulté digne de leur acharnement. Il n'en a toutefois rien été, le jeu se laissant finir en mode normal avec aisance.

Globalement, Final Fantasy 13-2 montre un très grand nombre de qualité et très peu de défauts. Le jeu souffre toutefois de son statut de "suite" et ne rencontre pas des chiffres de ventes faisant honneur à sa qualité. Il est vrai que le jeu s'adresse principalement aux joueurs du titre précédent, notamment car de très nombreux points de scénario font références au 13 ème opus de la saga, et que ce fait pénalise grandement son ouverture à un plus large public. Le jeu mérite réellement sa place dans la saga au double F et présente une qualité vraiment très intéressante...

Rédacteur : Sephiroth